Abandons

par Mcwp 12 Octobre 2006, 11:04 Littérature

"Le progrès a toujours consisté à rendre la vitesse plus grande, l'horreur plus excessive, la vie plus folle, le fini plus infini. La vie est malade d'infini est comme mise par lui à un rythme qui bientôt même ne sera plus viable.
[...]
Mais le malheur a fait tant de progrès que tout le monde l'admire. Et le bonheur, tout le monde le cherche, mais à folle allure, monté sur le malheur, alors qu'il faudrait descendre et s'arrêter pour l'avoir."

Pierre BETTENCOURT - La Terre de Feu

commentaires

My 13/10/2006 13:26

Guillaume > ouh ben va te falloir de bonnes nuits de sommeil sinon ce n'est pas comme ça que tu vas te remettre sur pieds :-)
Pense à toutes les merveilles que tu as déjà vues et respire un grand coup...

Guillaume 13/10/2006 11:59

Ma foi, je prends cette citation au pied de la lettre, sortie de son contexte, comme elle l'est ici. Mais je vais suivre ton conseil, My, je vais tacher de degoter ce livre pour y trouver le contexte :-) Et oui, je suis a cran, j'peux pas aller en montagne ce WE parce que j'ai mal au ventre. Camenerve.
Ceci etant, c'est vrai que le pessimisme ambiant m'enerve un peu (aussi)... Ca doit etre la mode, le pessimisme. Meme si le bouquin en question n'est pas tout jeune !

Guillaume

My 13/10/2006 11:27

Guillaume > Je ne vais pas ici faire d'explication de texte mais je te conseille la lecture de ce petit livre. Quant à ta réaction... tu n'es pas un peu à cran en ce moment ? C'est les montagnes qui te manquent ? :)
Noisette > merci, j'essaierai d'écouter ça.

Noisette 13/10/2006 09:39

C'est une vieille chanson de Benabar...
Ho faut pas t'ennerver Guillaume ;-)

Guillaume 12/10/2006 17:00

Quel pessimisme !
Certes, la vitesse est plus grande, avec le progres... Ma foi, je suis plutot content de pouvoir aller dans les Alpes en quelques heures au lieu des quelques jours d'il y a 150 ans. Je ne suis pas sur que l'horreur actuelle soit vraiment plus "excessive" que l'horreur des champs de bataille sous Napoleon, ou l'horreur d'une bonne epidemie de cholera. La vie est peut-etre plus folle, mais ca depend pour qui, et dans quel sens. Quant au fini, il est effectivement plus infini. Petite Terre plus infiniment perdue au milieu des cieux que quand on la croyait au centre du monde. Le petit est infiniment plus petit, le grand infiniment plus grand. Mais doit-on se sentir plus perdu pour autant ? Non ! Parce que aujourd'hui, on sait. Hier, on croyait !
La vie n'est certainement pas malade d'infini... D'abord, qu'est-ce que ca veut dire, malade d'infini ?

Je ne suis pas convaincu que le malheur ait fait tant de progres. Au contraire !
Enfin, bon, bref, je ne vais pas tenter de demontrer par a+b que la vie est belle... Parce que ca ne souffre aucune demonstration. C'est.

Guillaume

Haut de page