Le prestige que cela confère

par Mcwp 5 Octobre 2005, 22:00 Littérature

"La souffrance des autres, même sa mère, on n'y comprend rien, on n'en sait rien. Et si on insiste, si on essaie de compatir ne serait-ce qu'une minute, tout ce qu'on gagne, c'est le dégoût pour celle qui, de toute façon, continue de souffrir, le dégoût de soi, qu'on vient inutilement de s'inoculer."

Christophe DONNER - Ainsi va le jeune loup au sang

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

delphinE 07/10/2005 10:58

un an, OK, j'ai pas le tmps aujourd"hui, mais je vais m'y atteler très vite, tu as l'air de photoshoper pas mal et c'est mon boulot, alors je vais regarder ça assidument.

My 07/10/2005 10:34

Merci. Il y a de quoi flâner... bientôt un an d'archive :)

delphinE 07/10/2005 09:58

j'aime, il faut queje bookmarke ici pour revenir plus tard, le temps de flâner un peu.

My 06/10/2005 22:03

Daniel > bon, tu sais quoi, c'est décidé tu viens avec nous en Russie tu trouveras bien chaussure à ton pied ;)

Daniel 06/10/2005 21:00

Ben alors moi je suis pas d'accord, certes on n'y comprend rien, mais pourquoi un dégoût y compris pour soi, et en plus inoculé, ce qui doit faire vachement mal, enfin, ça dépend de la taille j'imagine ? Le dégoût de l'insupportable misère humaine ? Mais pourquoi insupportable, puisqu'il y a aussi la beauté de l'humain (enfin, surtout de l'humaine, brune de préférence, même avec une relativement petite poitrine mais jolie, je trouve, c'est personnel, ça n'enlève rien aux autres qui sont très belles aussi ... Hein ? Oui, ben oui, tu vois bien ... je peux diffuser mon numéro de téléphoooone, bouhhhh !!).

Haut de page